Politique › Institutionnel

Covid-19 : Ali Bongo verrouille les frontières de son pays et confine ses compatriotes

La carte du Gabon

La fermeture totale des frontières aériennes, terrestres et maritimes (sauf pour le fret et les évacuations sanitaires) vient de tomber. Le Gabon décide de se barricader et de barricader davantage sa population déjà sous le régime des interdits depuis quelques jours.

Les aéroports sont désormais quasiment fermés. Tous les vols nationaux et internationaux sont interdits. Sauf pour le fret et les évacuations sanitaires. Les trains voyageurs sont supprimés. Sauf les trains marchandises. Les bateaux de croisière sont interdits. Sauf pour les marchandises. Les transports terrestres sont hyper règlementés. 9 passagers maximum dans les taxis bus de 18 places, 3 passagers maximum dans les taxis et clandos y compris le chauffeur, 10 passagers maximum pour les autobus de 30 places.

Une courte liste des catégories professionnelles exemptées par ces mesures a été dressé. Les privilégiés de cette liste sont les militaire, policiers et gendarmes, le personnel et des véhicules essentiels de la SEEG, le personnel médical et des véhicules essentiels (ambulances, SAMU, SMUR, SMURA), le personnel et des véhicules des pompes funèbres, le personnel et des véhicules des médias, le personnel de ramassage des ordures ménagères et enfin le personnel de télécommunication.

Les marchés resteront ouverts uniquement pour vendre les produits vivriers. Les autres espaces commerciaux sont désormais interdits d’exercer. Il s’agit entre autres des motels (chambres de passe), des prêt-à-porter, des cafeterias, des bijouteries, des ateliers de couture, des Salons de coiffure…

Sont aussi autorisés de rester ouverts : les épiceries, les boulangeries, les pharmacies, les stations-service pour la fourniture du carburant, les vulcanisateurs et les garages. Les clients doivent cependant être distancés d’un mètre les uns après les autres.

Tous les comptoirs et guichets automatiques des banques resteront ouverts et opérationnels sur toute l’étendue du territoire national. Les Forces de l’ordre se chargeront de l’application des règles de distanciation entre les usagers, à l’extérieur comme à l’intérieur des établissements bancaires.

Il y a une semaine, le gouvernement avait déjà ordonné la fermeture des écoles, des bars, des boites de nuit, des lieux de cultes, des tribunaux…. Il avait également interdit les attroupements de plus de 30 personnes.

« La guerre déclarée contre le COVID-19 entraine des sacrifices dans le mode de vie de chacun de nous », a conseillé le gouvernement dans son communiqué de ce vendredi.

« Tout refus de s’astreindre ou toute manœuvre utilisée en vue de se soustraire au confinement tel que défini par le présent décret, est constitutif du délit de mise en danger d’autrui, conformément à l’article 384 du code pénal et expose son auteur à des poursuites judiciaires », averti le gouvernement.

Le Gabon a déclaré son premier cas de contamination au Covid-19 le 8 mars dernier. Au total le virus a touché 4 personnes toutes de nationalité gabonaises. Le dernier cas signalé ce vendredi est décédé ce même jour. Il s’agit d’un cadre de banque âgé de 50 ans souffrant d’un diabète de type 3 et d’une hypertension artérielle. Les 3 premiers cas se portent mieux, selon un communiqué du ministère de la Santé.

Le ministre de l’Intérieur a indiqué que le gouvernement étudie les mesures d’accompagnement.

source: gabonactu

 


Commentaire

Bon plan
Publié le 25.04.2019

Le Parc national de Minkébé

Le parc national de Minkébé est un parc national d'une surface de 8 000 km2, situé dans le nord-est du Gabon, dans la province du Woleu-Ntem. Massif…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut