Santé › Actualité

Le centre hospitalier universitaire de Libreville offre trois repas par jour pour tous les malades

Centre hospitalier universitaire de Libreville

L’alimentation aux malades du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), a été relancée le 16 décembre dernier.  Une bonne nouvelle  pour les malades et une satisfaction pour le directoire qui veut créer un impact positif dans l’univers médical.

Les patients hospitalisés au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), ont reçu le 16 ddécembre dernier,  leur déjeuner dès 12h. Suspendu en janvier 2018 à cause des tensions de trésorerie, le service cuisine et alimentation a fait son retour.

Ce service assure trois repas par jour à tous les malades hospitalisés n’étant pas sous diète. Soit, un petit-déjeuner, et deux repas (déjeuner et dîner) complets (entrée, plat de résistance et dessert).

«Les menus sont variés et tiennent compte des régimes alimentaires des patients», a signifié Berthe Zoé Bakedi Lipangou épouse Koumba, directeur des Soins infirmiers et obstétricaux, responsable du service cuisine et alimentation. Selon le directoire, il s’agit d’environ 1800 plats par jour pour les 600 lits représentant la capacité d’accueil maximale au CHUL.

Pour le directeur général de cet établissement hospitalier qui souhaite que le CHUL soit un modèle hospitalier moderne, la relance de l’alimentation est une satisfaction. «L’alimentation fait partie du soin. On peut dire pour certains, que l’alimentation fait partie du médicament», a déclaré le Dr Marie-Thérèse Vane épouse Ndong-Obiang. À ce titre, a-t-elle signalé, la direction qu’elle conduit depuis mars 2019 «a fait un budget qui tenait compte de la réintroduction de l’alimentation dans la prise en charge du patient». Selon elle, il y a un budget qui devrait être validé par le Conseil d’administration du CHUL pour assurer la pérennité de ce service.

Les malades et leurs parents se disent également ravis de cette relance. «Si l’hôpital décide de nourrir les malades, c’est vraiment une bonne chose, c’est un soulagement pour nous les parents», a déclaré Audrey Boudzanga. Hospitalisée avec sa fille.

 




Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut