L’info en continu

    • mardi 07 avril
    • Coronavirus: la France passe la barre des 10.000 morts

      Journal du Gabon - 18h57

      La France a passé mardi la barre des 10.000 morts depuis le début de l’épidémie de coronavirus, qui «continue sa progression» a indiqué le directeur général de la Santé.

    • Une attestation désormais nécessaire pour entrer sur le territoire français

      Journal du Gabon - 18h35

      Les voyageurs entrant sur le territoire français seront tenus d’être munis d’une attestation à partir de ce mercredi, a annoncé le ministère de l’Intérieur, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire pour lutter contre la propagation du covid-19. Trois attestations différentes ont été mises en ligne sur le site du ministère.

    • Ethiopian Airlines a déjà perdu un demi-milliard de dollars

      Journal du Gabon - 18h21

      Ethiopian Airlines, la première compagnie aérienne d’Afrique, a déjà perdu un demi-milliard de dollars et fermé la plupart de ses lignes passagers depuis le début de la pandémie de nouveau coronavirus, et s’est tournée, pour atténuer cet impact, vers les vols charter et fret, a annoncé mardi son PDG.

    • Coronavirus : 786 décès en une seule journée au Royaume-Uni, un record !

      Journal du Gabon - 16h59

      Le Royaume-Uni a enregistré 786 décès supplémentaires de personnes atteintes du coronavirus en 24 heures, un nouveau record, portant à plus de 6.000 le nombre de morts dans le pays, a annoncé le gouvernement. 213.181 personnes ont été testées au Covid-19 dont 55.242 se sont révélées positives.

    • Fin du bouclage à Wuhan, une foule de passagers à la gare

      Journal du Gabon - 16h43

      Des centaines de passagers s’apprêtaient à quitter Wuhan en train dans la nuit de mardi à mercredi, au moment où les autorités levaient le bouclage imposé depuis deux mois à la ville chinoise berceau de l’épidémie de Covid-19. Les autorités ont levé les restrictions qui empêchaient de quitter Wuhan, signe d’un pas vers une fin de crise sanitaire en Chine.

    • Coronavirus : Emmanuel Macron devrait parler aux Français jeudi soir

      Journal du Gabon - 13h27

      Selon une radio française, le chef de l’Etat français devrait à nouveau s’exprimer à ses compatriotes lors d’une allocution télévisée jeudi soir, afin de faire le point sur l’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement.

    • Pédophilie: le Vatican «salue» l’acquittement du cardinal australien Pell

      Journal du Gabon - 12h58

      Le Vatican a salué l’acquittement mardi du cardinal australien George Pell, naguère l’un de ses plus proches collaborateurs du pape François, dans une retentissante affaire de pédophilie.

      « Le Saint-Siège, qui a toujours eu confiance dans la justice australienne, salue le verdict unanime prononcé par la Haute Cour à l’égard du cardinal George Pell, qui le blanchit de toutes les accusations d’agressions sur mineurs », a déclaré le Vatican dans un communiqué.

    • Coronavirus: plus de 75.000 morts dans le monde, selon l’AFP

      Journal du Gabon - 12h33

      La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 75.000 morts dans le monde, dont près des trois quarts en Europe, depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 10h45.

    • Covid-19 : 133 supplémentaires en Iran

      Journal du Gabon - 12h11

      L’épidémie de coronavirus a contaminé au total 62.589 personnes et causé la mort de 3.872 en Iran, a annoncé le porte-parole du ministère iranien de la Santé Kianush Jahanpur. Le nombre total de cas a augmenté en un jour de 2.089, et 3.987 personnes se trouvent dans un état critique.

    • Décès à nouveau à la hausse en Espagne

      Journal du Gabon - 12h06

      Le nombre quotidien de décès a augmenté pour la première fois en cinq jours, avec 743 morts en 24 heures, selon le ministère de la Santé, portant le bilan total à 13.798. L’Espagne avait fait état hier de 637 morts supplémentaires. Le nombre total de cas de contamination dans le pays s’établit à 140.510.

    • Covid-19 : l’état d’urgence déclaré pour 7 régions du Japon

      Journal du Gabon - 12h02

      Le gouvernement japonais a déclaré l’état d’urgence, d’une durée initiale d’un mois, notamment pour Tokyo. L’état d’urgence ne permet pas d’imposer un confinement strict comme dans d’autres pays, mais permet aux gouverneurs régionaux concernés d’insister auprès de la population afin qu’elle reste chez elle et de fermer des commerces non essentiels.

    • Coronavirus : Près de 10 000 cas recensés en Afrique

      Journal du Gabon - 11h56

      Au 07 avril 2020 : Plus de 9 600 cas cumulés de  Covid-19 signalés sur le continent africain. Sao Tomé et Principe a confirmé son premier cas au cours des dernières 24 heures

    • lundi 09 décembre
    • Les marchés publics dans le collimateur de la CNLECEI

      Journal du Gabon.com - 16h06

      Le président de la  Commission nationale de lutte contre la corruption et  l’enrichissement illicite (CNLCEI), Nestor Mbou a annoncé lundi dans son discours commémorant la journée nationale de lutte contre la corruption à Libreville, que son institution va accentuer  sous peu sa lutte   dans le secteur des marchés publics.

    • vendredi 06 décembre
    • Bois : Les opérateurs plombés par l’état de la route

      Journal du Gabon.com - 17h40

      L’Union des forestiers industriels du Gabon et aménagistes (Ufiga) a rencontré le Premier ministre, le 5 décembre à Libreville. Les forestiers ont exposé leurs difficultés au chef du gouvernement, parmi lesquelles l’approvisionnement en carburant à cause du mauvais état par endroits de la Route nationale 1.

    • Insalubrité et éclairage public : Ali Bongo ouvre les yeux

      Journal du Gabon.com - 17h38

      Le président de la République a instruit le gouvernement d’apporter des solutions immédiates aux questions d’insalubrité et d’absence d’éclairage public à Libreville, Owendo et Akanda. Une prise de conscience soudaine qui intervient à quelques jours du sommet des chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), prévu le 18 décembre à Libreville.

    • Opération Scorpion: l’aide de camp de Tanasa interpellé, les parents de BLA entendus

      Journal du Gabon.com - 15h44

      Les arrestations se poursuivent dans le cadre de l’”opération Scorpion”. L’aide de camp de l’ancien patron de la Gabon Oil Company (GOC), Christian Patrichi Tanasa, en détention préventive depuis une semaine, a été interpellé.

    • jeudi 28 novembre
    • Lutte contre la corruption : Le bouclier troué de Nkoghe Bekale

      Journal du Gabon - 17h15

      Si des voix s’élèvent pour dénoncer «l’excès de zèle» de la justice dans sa croisade contre la corruption, d’autres se multiplient pour que les autorités ne relâchent pas la bride. Pour le Premier ministre, tout dépositaire de l’État a le devoir de rendre compte.

    • lundi 25 novembre
    • Changements au sein de l’appareil sécuritaire : L’expertise médicale toujours d’actualité

      Journal du Gabon - 17h57

      En procédant à des mouvements en profondeur au sein de services spéciaux, le régime a implicitement remis en cause la capacité du chef suprême des forces de défense et de sécurité à remplir convenablement sa charge.

    • lundi 18 novembre
    • Soudan du Sud: ce que l’église de Juba attend de la venue du Pape en 2020

      - 16h28

      Il y a huit jours, le Pape a annoncé qu’il se rendrait dans le pays l’année prochaine sans préciser de date. Il a aussi appelé les parties à dépasser leurs divisions. En avril, dans une séquence qui avait fait le tour du monde, il s’était agenouillé pour embrasser les pieds du président Salva Kiir et du chef rebelle Riek Machar, venus à Rome ensemble pour une retraite spirituelle. Une fois de plus, à la fin de son office du dimanche, Justin Badi Arama a parlé de l’accord de paix et des points restant à appliquer. Les signataires se sont donnés jusqu’en février pour nommer un gouvernement d’union. L’archevêque leur demande de prendre leurs responsabilités. « Tout le monde est fatigué. Nos leaders doivent faire passer la souffrance de leur peuple avant leur intérêt politique. Le problème, c’est qu’ils n’ont pas confiance entre eux, ils manquent d’implication et de volonté politique. Le président Kiir dit qu’il ne permettra pas qu’on touche à Riek Machar. Or ça nécessite de la confiance. Donc ce dont nous avons besoin maintenant, ce sont des visites et des rencontres fréquentes ainsi que la publication de communiqués conjoints. Ça montrera qu’ils sont impliqués, et les gens pourront les croire. ».

    • La force du G5 Sahel affirme avoir mené une opération «d’envergure» au Mali

      - 16h23

      Selon la force conjointe du G5 Sahel, lors de cette opération menée les deux premières semaines de novembre dans le centre et le nord du Mali, plusieurs combattants terroristes ont été tués, des armes saisies et des fabriques d’explosifs détruites. Selon le communiqué officiel, 25 terroristes tués ou capturés en deux semaines, plusieurs dizaines de motos, l’un des moyens de déplacement des jihadistes détruites. Une centaine de téléphones ont également été saisis sur l’équipement récupéré, ils pourraient constituer une véritable mine d’informations.

    • jeudi 14 novembre
    • Ouganda: la répression contre la communauté homosexuelle se poursuit

      - 10h36

      Pour l’organisation ougandaise de défense des droits de l’homme, il n’y a pas de doute, en inculpant ces 67 personnes les autorités ont voulu intimider et faire peur aux personnes LGBT. Ces 61 hommes et 6 femmes avaient été appréhendés dimanche au Ram Bar de Kampalaun lieu bien connu de la communauté homosexuelle. 58 autres personnes avaient été arrêtées au même moment avant d’être rapidement relâchées. La police dit ne pas avoir été au courant de la tenue ce soir-là d’une soirée LGBT. Elle affirme être simplement intervenue pour arrêter les consommateurs d’opium et de tabac mais l’argument ne convainc guère les avocats des personnes inculpées, et pour cause, les personnes homosexuelles sont régulièrement harcelées, intimidées voire violentées en Ouganda.

    • Centrafrique: climat politique tendu à l’Assemblée nationale

      - 10h31

      En Centrafrique, la nouvelle session de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale s’inscrit dans un climat politique quelque peu tendu à un an des élections. La session d’hier, mercredi 13 novembre, a été marquée notamment par le retour effectif dans l’Hémicycle, de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Abdou Karim Meckassoua, qui avait été destitué en octobre 2018.

    • mercredi 13 novembre
    • Forum sur la paix: les pays du Sahel réclament plus de moyens face au terrorisme

      - 14h23

      En marge du Forum de Paris sur la paix, Emmanuel Macron a reçu à l’Élysée Ibrahim Boubacar Keïta, Mahamadou Issoufou et Idriss Déby pour un déjeuner de travail à l’issue duquel le président français a réaffirmé le soutien de la France dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Les dirigeants du Mali, du Niger et du Tchad ont défendu leur action dans la lutte contre le terrorisme lors d’une discussion publique. Au-delà des actions militaires nécessaires pour contrer les groupes armés, les trois chefs d’État ont insisté sur l’importance du développement, car la pauvreté est, selon eux, le carburant du terrorisme.

    • La France annonce 65 millions d’euros d’aides à la RDC

      - 14h16

      À l’issue d’une rencontre avec son homologue congolais Félix Tshisekedi mardi 12 novembre, le président français Emmanuel Macron a annoncé que la France allait aider la RDC à hauteur de 65 millions d’euros dans le cadre d’un contrat de développement et de désendettement du pays. Cette aide vise a aider le pays africain à lutter contre les groupes armés, notamment à l’Est. Sur le volet sécuritaire, Emmanuel Macron a dit souhaiter que tous les pays de la région s’engagent aux côtés du président congolais, et en particulier le Rwanda et l’Ouganda. L’aide permettra aussi de résoudre des problèmes sur les plans militaire, diplomatique et éducatif avec le projet de gratuité de l’éducation.

    • jeudi 31 octobre
    • Bénin: non-lieu dans le jugement des événements sanglants des législatives

      - 16h40

      Au Bénin, la justice a rendu une ordonnance de non-lieu dans la procédure relative aux décès suite aux violences survenues à l’occasion des élections législatives, tenues en avril 2018 sans l’opposition. Les lendemains du vote avaient été ensanglantés avec des morts par balle à Cotonou et à l’intérieur du pays. Plus clairement, il s’agit d’un non-lieu pour les auteurs des tueries. Le magistrat instructeur a enquêté sur les morts de Cotonou, Parakou et Savè. Selon nos informations, une ordonnance de non-lieu a donc été rendue par le juge d’instruction du 4e cabinet, le 24 octobre dernier pour « auteurs inconnus ».

    • Tchad: enlèvement de trois agents du ministère de la Santé près du Lac Tchad

      - 12h24

      Ils ont été enlevés mercredi 30 octobre par des inconnus entre Ngouboua et Tchoukoutalia, deux localités de la région du Lac Tchad. Ils revenaient d’une tournée et ont été interceptés par des ravisseurs qui les ont probablement emportés au large. Nous sommes sur les rives nord du Lac Tchad. Selon les premières informations, le véhicule 4×4, qui transportait le médecin-chef de district de Baga Sola, un infirmier et le chauffeur, a été intercepté par des hommes en armes qui les ont probablement emportés sur des pirogues au large du Lac Tchad. Selon plusieurs analystes, c’est la première fois que les islamistes de Boko Haram effectuent ce qui ressemble à une prise d’otage du personnel civil de santé.

    • mercredi 30 octobre
    • Côte d’Ivoire: L’histoire d’un journaliste arrêté et accusé de troubles et violences fait la polémique

      - 11h47

      En Côte d’Ivoire, depuis quelques jours, le cas d’Hubert Yao Konan fait du bruit. Cet étudiant en journalisme a été arrêté il y a bientôt trois mois pour s’être opposé violemment aux forces de l’ordre à Djékanou au sud de Yamoussoukro. Depuis près de deux ans, un conflit oppose une partie de la population d’un village voisin,  dont il est originaire, à une société minière qui souhaite y chercher de l’or. Le conflit a tourné à l’affrontement début août. Et Hubert Yao Konan est en détention provisoire à Bouaké depuis. Il doit être entendu par un juge ce mercredi.

    • Cameroun: Une quarantaine de morts après un glissement de terrain à Bafoussam

      - 11h42

      Au moins 42 personnes sont mortes dans un glissement de terrain à Bafoussam, dans l’ouest du Cameroun. Le drame s’est produit dans la nuit de lundi à mardi. Les opérations de secours sont toujours en cours pour tenter de retrouver les disparus. Selon plusieurs témoignages recueillis sur place, la terre a craqué dans ce quartier situé dans l’arrondissement de Bafoussam IIIe, autour de 22 heures. Après une explosion et des secousses ont suivi un fort écoulement de boue sur une pente de 15% sur environ 300 mètres qui a surpris plusieurs riverains au pied de la montagne, dont certains s’apprêtaient à aller au lit. Au moins onze habitations ont été ensevelies et des dizaines de personnes prises au piège. Selon un dernier bilan donné par le maire de Bafoussam III, Daniel Ndefonkou, 42 corps ont déjà été extraits des décombres, 18 personnes sont toujours portées disparus au dernier bilan connu. Quatre personnes, dont trois blessées, ont survécu, pour l’instant. Les secours sont à pieds d’oeuvre.

    • mardi 29 octobre
    • Cameroun: décès du maire de Buea, un homme de pouvoir en zone anglophone

      - 10h38

      Patrick Ekema, le maire de la ville de Buea, la capitale régionale du Sud-Ouest du Cameroun, est décédé dimanche dans une clinique de Douala. Un coup dur pour le pouvoir de Yaoundé qui perd à travers cette disparition, un puissant allié de terrain dans sa lutte contre les séparatistes anglophones. Il représentait à lui seul le bouclier du pouvoir dans la fournaise de Buea. Dès les premières heures des revendications identitaires dans le Nord-Ouest et au Sud-Ouest, Patrick Ekema est en effet apparu comme l’allié sûr de Yaoundé pour contrarier les projets des indépendantistes.

    • Mali: libération de six enseignants enlevés dans le Centre

      - 10h33

      Au Mali, six enseignants ont été libérés ce lundi 28 octobre2019. Sept professeurs avaient été enlevés, vendredi dernier, par des individus armés non identifiés autour de la localité de Korientzé, dans le cercle de Mopti, dans le centre du Mali. La raison qu’ils évoquent est qu’ils ne veulent pas d’écoles françaises. Selon Abdul-Wahad Diallo, secrétaire général de la coordination du syndicat de l’éducation de base de Mopti, l’un des sept enseignants qui ont été enlevés est toujours entre les mains de ses ravisseurs.

Page 26 of 29« First...1020...2425262728...Last »
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...