International › AFP

Irlande du Nord: des députés reprennent le chemin du Parlement pour s’opposer à l’avortement

Des députés nord-irlandais reprennent le chemin de leur Parlement lundi pour tenter de bloquer la libéralisation de l’avortement qui, décidée par les députés britanniques à Londres, doit commencer à s’appliquer dans la province à la faveur de la paralysie des institutions locales.

Dépourvue d’exécutif depuis janvier 2017 à la suite d’un scandale politico-financier, la province britannique d’Irlande du Nord a ses institutions politiques actuellement à l’arrêt et voit ses affaires courantes gérées par Londres.

Contrairement au reste du Royaume-Uni, où il est autorisé depuis 1967, l’avortement est illégal en Irlande du Nord, sauf si la grossesse menace la vie de la mère. Le mariage entre personnes de même sexe, autorisé partout ailleurs dans le pays, y est également interdit.

Profitant de la situation politique paralysée, les députés de Westminster, à Londres, ont voté des amendements en juillet pour étendre le droit à l’avortement et au mariage entre personnes du même sexe en Irlande du Nord si aucun gouvernement local n’est formé d’ici le 21 octobre, ce lundi.

Le retour au Parlement d’une trentaine d’élus — sur 90 — afin de débattre de la loi sur l’avortement est surtout symbolique. Car concrètement, sans le soutien de plusieurs partis, un Premier ministre et un vice Premier ministre ne peuvent pas être élus — ce qui signifie que la loi adoptée à Londres ne pourra pas être bloquée lundi.

La majorité des présents doivent être des membres du principal parti unioniste le Democratic Unionist Party (DUP), opposé à tout assouplissement sur ces questions et mené par l’ancienne Première ministre nord-irlandaise Arlene Foster.

– « Esbroufe » –

La cheffe du parti républicain Sinn Fein en Irlande du Nord, Michelle O’Neill, a accusé l’événement d’être un « autre coup politique ». « Ils vont discuter de problèmes auxquels ils ne peuvent rien. Pour moi, c’est être malhonnête avec la population », a-t-elle jugé vendredi.

Trevor Lunn, élu au parti centriste Alliance MLA, a également accusé ces députés retournant au Parlement d' »esbroufe ». « Il semble que ceux qui veulent revenir lundi (au Parlement) ne le font que pour essayer de nier aux femmes et aux personnes LGBT les droits qui leur sont garantis dans le reste du Royaume-Uni », a-t-il la semaine dernière.

Une association de défense des droits des femmes a prévu de manifester devant le Parlement tandis que des célébrations défendant le mariage pour tous auront lieu à l’heure du déjeuner.

Il y aura « un buffet, des discours et des séances de photos avec un gâteau de mariage, des fleurs et des ballons » a précisé le groupe Love Equality dans un communiqué. Il a également annoncé que des couples et des militants se rassembleraient dans Belfast lundi soir.




Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut