Santé › Actualité

La campagne « touche pas à ma terre », contre la cession des titres fonciers à la CDC

Une campagne citoyenne vient d’être lancée sur les réseaux sociaux dans le but de lutter contre « l’accaparement » supposé des terres au Gabon.

La campagne « touche pas à ma terre » lancée sur Facebook et whatsapp va dans le vif d’un sujet qui préoccupe les populations. Le problème provient du récent conseil des ministres de ce 02 octobre 2019. Le gouvernement a entériné le projet de décret portant « transfert, à titre gracieux, de l’ensemble des titres fonciers appartenant à l’État à la CDC, à l’exception de ceux affectés à l’usage des services publics de l’État, des collectivités locales et des forces de défense et de sécurité. Cette décision, affirme le gouvernement, permettra à cet établissement public de lever des fonds sur le marché pour le compte de l’État, en vue du financement des projets de développement »lit-on dans le rapport final de ce conseil.

Pourtant cette décision est vue comme une vente total du territoire gabonais. Ce qui explique le lancement de cette campagne citoyenne: « Pour empêcher que demain, à mon réveil, je sois expulsé des terres ancestrales du Gabon vendues, comme en Amazonie Brésilienne, à des multinationales américaines, européennes ou asiatiques, à cause du décret qui cède les titres fonciers de l’État à la CDC en vue de lever des fonds sur les marchés financiers, mais qui cache en réalité un vaste plan de spoliation foncière, j’adhère à la campagne : “Touche pas à ma terre” ! Peut-on lire sur le blog activiste de cette campagne.

 

 

 




Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut