International › AFP

Ouganda: l’opposant Bobi Wine « prêt à défier » Museveni

Le chanteur et député d’opposition ougandais Bobi Wine s’est dit prêt jeudi à « défier » l’inamovible président Yoweri Museveni à la présidentielle de 2021, appelant de ses voeux une « révolution pacifique » en Ouganda, lors d’un entretien avec l’AFP à Paris.

« Si mon équipe estime que je suis la bonne personne pour défier le président Museveni, je suis prêt à m’en charger », a déclaré le député de 37 ans, devenu l’une des figures de proue de l’opposition au chef de l’Etat ougandais, âgé de 74 ans et au pouvoir depuis 1986.

A l’initiative du parti au pouvoir, la Constitution ougandaise a été récemment modifiée pour supprimer la limite d’âge pour briguer la présidence, autorisant ainsi M. Museveni à se présenter pour un sixième mandat en 2021.

Plus connu sous son nom d’artiste Bobi Wine, Robert Kyagulanyi s’est fait le porte-parole d’une jeunesse ougandaise urbaine et souvent très pauvre qui ne se reconnaît pas dans ce régime vieillissant.

« Nous espérons une grande révolution, une révolution pacifique (…) une révolution démocratique, une révolution mentale et psychologique », a plaidé le chanteur, plusieurs fois détenu par les autorités et dont la plupart des concerts sont désormais interdits.

« Toutes les dictatures ont une date de péremption » et « après 33 ans, la dictature de Museveni est très affaiblie », a estimé cet opposant en dénonçant la « peur et l’intimidation » qui règnent selon lui dans son pays.

« Nous pensons vraiment que nous pouvons y mettre fin, par une élection et des moyens civilisés », a-t-il ajouté en citant en exemple les récentes alternances politiques en Gambie et en République démocratique du Congo.

L’opposition ougandaise doit se rassembler derrière un seul candidat pour espérer battre dans les urnes M. Museveni, a estimé Bobi Wine.

« Nous sommes en dialogue constant » avec Kizza Besigye, l’opposant historique qui s’est présenté quatre fois en vain aux élections face à M. Museveni, a-t-il ajouté. « Je suis convaincu que nous allons nous unir et mettre un terme à la dictature ».

Yoweri Museveni est le seul président que la plupart des Ougandais connaissent, dans un pays où un habitant sur deux a moins de 16 ans.




Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut