Santé › Actualité

SIDA : le dépistage systématique des femmes enceintes supprimé au Gabon

Selon le président d’Ensemble pour la République (EPR, centriste), Dieudonné Minlama Mintogo, cette décision a été prise après le non-payement d’une facture de 45 millions de FCFA non payée.

Le dépistage systématique des femmes enceintes est désormais impossible au Gabon. Si l’on s’en tient aux propos de Dieudonné Minlama Mintogo l’absence des réactifs dans les hôpitaux seraient à l’origine de cette décision. «  Au sortir de la rencontre Société civile ONUSIDA du 25 juin dernier, j’ai été choqué d’apprendre que les femmes gabonaises enceintes ne sont plus automatiquement dépistées à cause de l’absence des réactifs dans les différents établissements hospitaliers du pays. Ce qui m’a le plus choqué dans « cette hérésie », c’est le coût réel de cet examen. D’après les experts, un dépistage coûte environ 1, 2 dollars US par femme soit 78 000 dollars US pour les 65 000 Femmes qui accouchent par an au Gabon. En monnaie locale c’est l’équivalent de 45 millions de Francs/ an. 45 millions de Francs CFA seulement » a déclaré  le président d’Ensemble pour la République (EPR, centriste).

Selon lui, cette situation est inconcevable que les femmes enceintes et leurs bébés soient exposés à cause de cette somme, car dit-il quarante-cinq millions, correspond au prix d’une voiture de service affectée à un chargé d’études dans certains ministères.

Il faut dire que l’absence de  ce dépistage met en danger la vie de 65 000 enfants qui naissent, en moyenne chaque année au Gabon. Une situation qui met aussi en danger tout autre citoyen car la prévalence du SIDA au Gabon est de 4,1% selon les statistiques officiels. Le nombre de séropositifs est de 52 000 personnes dont 38 000 sont actuellement sous traitement.

 




Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut