Société › Société

Tests contaminés : Face à la progression de la propagation du Covid-19, le Comité scientifique n’exclut pas la piste

Test

Face à la progression vertigineuse de la courbe de contamination, le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil) a été invité à explorer la piste des tests contaminés. Au cours de sa conférence de presse du 13 mai, son porte-parole a indiqué que le Comité scientifique pourrait mettre en place une procédure dans ce sens.

En l’espace de 2 mois le nombre de personnes déclarées positives au Covid-19 est passé de 1 à 1004. Une augmentation soudaine au regard de l’explosion des cas depuis l’arrivée des tests de dépistage massif qui inquiète,  au regard du nombre d’habitants que compte le pays et le mode vie des populations. L’inquiétude est telle que plusieurs personnes ont invité le Copil à explorer la piste des tests contaminés, à travers un contrôle des écouvillons utilisés.

En Espagne, en Grande-Bretagne et au Canada, il y a eu des tests potentiellement contaminés et beaucoup estiment que ça pourrait être le cas au Gabon où les chiffrent déjouent finalement «toutes les explications livrées ces derniers temps par les scientifiques et autorités intellectuelles mondiales pour expliquer la résistance de l’Afrique».

Lors de sa conférence de presse du 13 mai, le porte-parole du Copil a répondu à cette inquiétude. «Pour ce qui est des tests contaminés, avec le Comité scientifique nous allons mettre en place une procédure parce qu’avec les informations qui sont sorties hier (Ndlr.12 mai), il faut que nous puissions faire un point qualité des tests que nous utilisons au Gabon», a déclaré Guy-Patrick Obiang«Mais pour l’instant, ce qui nous rassure c’est que lorsque nous organisons les prélèvements, sur les tests positifs nous avons également les tests négatifs», a-t-il noté. Le Copil, a-t-il affirmé, aurait été inquiet si toutes les personnes prélevées sortaient toutes soit positives au Covid-19, soit négatives. «Etant donné que lorsque nous réalisons les tests, ils permettent de distinguer les personnes positives des personnes négatives, nous disons qu’en matière de tests de dépistage nous avons des tests de qualité», s’est-il convaincu.

Toutefois, a insisté Guy-Patrick Obiang«avec le Comité scientifique nous allons voir dans quelle mesure il faut peut-être analyser ces tests pour s’assurer de leur qualité». Une analyse très attendue à l’heure où la population doute de plus en plus et que les rumeurs les plus folles circulent sur les réseaux sociaux. Voulant d’ailleurs faire taire la rumeur sur l’arrivée des vaccins anti-covid-19 au Gabon, le porte-parole du Copil a affirmé que «le Gabon n’est pas une terre expérimentale pour la vaccination sur le Covid-19. Donc ce sont des Fake news. On veut divertir la population pour qu’elle ne respecte pas les mesures barrières. Il n’y a pas eu de vaccins entrés au Gabon». Pas assez convaincant pour étrangler la rumeur.

Source: gabonareview

 


Commentaire

Bon plan
Publié le 25.04.2019

Le Parc national de Minkébé

Le parc national de Minkébé est un parc national d'une surface de 8 000 km2, situé dans le nord-est du Gabon, dans la province du Woleu-Ntem. Massif…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut