Société › Faits divers

Gabon : après le vol de son téléphone un homme incendie des maisons

Des habitations ont été réduites en cendres le 30 août après un incendie survenu au quartier Lalala, dans le 5e arrondissement de Libreville. Le feu aurait été mis par un jeune homme mécontent du vol de son téléphone. Le pyromane aurait pris la fuite après avoir commis son forfait.

 

Plusieurs personnes dont des expatriés habitant le quartier Lalala, dans le 5e arrondissement de la commune de Libreville, ont tout perdu après un incendie volontaire, selon des témoins. La colère d’un jeune homme aurait conduit à la destruction de quatre habitations, dont trois en planches. La vingtaine d’années à peine, il aurait mis le feu après avoir constaté à son réveil le matin du 30 août le vol de son téléphone portable. En se couchant la nuit, il aurait laissé la porte de sa chambre ouverte. Le voleur en aurait profité.

«Il est venu dans ma chambre pour me dire tonton, on m’a pris mon téléphone. Je lui ai dit maintenant là, on va faire quoi ? Il me dit en tout cas comme dans la maison on ne vit pas en sécurité. Ce que je vais faire, nous tous on va perdre», relate Landry Ekang Mebale, un membre de la famille du présumé pyromane. «C’est comme ça qu’au moment où je rentre dans la chambre m’habiller pour aller au travail, je vois la fumée qui arrive. En sortant, j’ai constaté qu’il avait déjà enflammé toute une pièce. C’est le studio en bois qui a commencé à prendre feu», a-t-il ajouté. «Après son acte, le bon monsieur a fui», a fait savoir Landry Ekang Mebale.

«Je suis sorti de chez moi à 7h pour Petit-Paris. De là-bas, on m’a appelé pour me dire que la maison est en train de brûler. Je n’ai rien récupéré. Il y a l’argent qui a été brûlé dans la chambre tout l’argent puisque je me prépare pour me marier, ma carte consulaire», a témoigné un locataire sinistré. À côté de lui, d’autres sinistrés ayant également tout perdu.

«Les mots me manquent. J’ai perdu beaucoup de choses : l’argent et le matériel. Je n’ai rien récupéré, mais ma femme et l’enfant sont sortis sains et saufs», a dit un autre. «Je suis resté seul avec mes enfants, mon petit-frère, mon neveu. Il a brûlé tout un grand village, une grande famille d’environ 30 personnes», a déclaré Landry Ekang Mebale. Une enquête devrait être ouverte pour incendie volontaire.

Source: Gabon Review


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 22.04.2022

À la découverte des chutes de Kongou

Situées sur la rivière Ivindo en aval de la ville de Makokou, les chutes de Kongou s’étendent sur près d’un kilomètre de long et comportent…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut