Eco et Business › Agro-industrie

Le Gabon veut réduire ses importations bovines évaluées à 100 000 têtes par an

C’est une déclaration du ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de l’élevage chargé de la mise en œuvre du programme GRAINE, Biendi Maganga Moussavou .

«  Nous avons aussi le regret de constater que nous sommes structurellement dans l’importation de bétails qui nous viennent  de l’extérieur, du Cameroun, du Tchad et du Soudan pour être précis ;  nous ce que nous voulons, c’est que les liens forts se tissent pour que nous puissions nous aussi  sur les mêmes terres gabonaises, élever ce bétails et faire en sorte qu’il y est  la fierté d’avoir les moutons gabonais sur le marché », a déclaré M. Maganga Moussavou ce lundi au terme d’une visite d’airs d’élevage de bétails à Libreville.

Selon le ministre, l’élevage de la filière bovine au Gabon, dépend massivement des importations des moutons estimées à 100 000 têtes chaque année. Il faut donc que ça cesse.  Le compte pour cela s’activer à mettre en place des mécanismes pour promouvoir cette filière. Pour commencer, les professionnels ouest-africains, grands éleveurs devaient apprendre aux gabonais tous les contours du fonctionnement de ladite activité.

Commentaire

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut