International › APA

Economie, santé et sport au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce jeudi consacrent de larges commentaires à l’extension du port de Tanger, le bras de fer entre les ophtalmologues et les opticiens, l’opération de « mélkisaton » des terres et le match Maroc-Côte d’Ivoire comptant pour la CAN-2019 en Egypte.+L’Economiste+ rapporte  le nouveau terminal, dénommé TC4, sera inauguré aujourd’hui. Il a une longueur de 1.600 m et une capacité totale de 4,2 millions de conteneurs standards par an. Le contrat de concession s’étend sur 30 ans.

L’investissement est d’envergure avec 758 millions d’euros, soit environ 8,2 milliards de DH, auxquels se joint l’investissement pour les darses et les travaux maritimes, soit un total de 10 milliards de DH pour APM Terminals.

Au total, les investissements pour Tanger Med II ont atteint les 26 milliards de DH, dont 14 milliards de DH pour l’Agence Tanger Med et 12 milliards de DH pour les concessionnaires. Le montant a financé l’infrastructure, les superstructures et les équipements de gestion de terminaux, explique la publication.

+L’Opinion+ révèle que le duel entre ophtalmologues et opticiens continue. Dernier tir en date, celui opéré par les ophtalmologistes qui sonne comme une réplique à la grande manifestation des opticiens organisée le 3 juin à Rabat en face du siège du ministère de la Santé. Regroupés au sein du Syndicat national des ophtalmologistes libéraux du Maroc (SNOLM), les médecins ophtalmologues du Maroc appellent le Parlement à préserver le principe de la séparation entre la prescription optique et la vente de lunettes, consacré par l’article 6 du projet de loi 45/13, tel qu’amendé et voté par la Chambre des Conseillers le 4 juin dernier, et ce, dans l’intérêt de la santé visuelle des Marocains.

Ils alertent aussi sur le conflit d’intérêt manifeste qui existe en autorisant les opticiens à prescrire et à vendre en même temps les lunettes pour la correction de la vue des patients, ajoute le quotidien.

+Al Ahdatrh Al Mghribia+ fait savoir que l’opération pilote de « Melkisation » de 67.000 hectares de terres collectives, au profit d’environ 30.000 bénéficiaires situées dans les périmètres d’irrigation du Gharb et du Haouz, a été lancée officiellement.

Cette opération, appuyée par Millennium Challenge Corporation (MCC, Compact II) à hauteur de 33 millions de dollars, constitue une rupture avec le mode de gestion des terres collectives.

La melkisation de 80% des 67.000 hectares de terres collectives prévus dans le cadre de cette opération pilote a nécessité un travail de traitement de 14 mois, là où auparavant, ce type de procédure nécessitait entre 5 et 7 ans. Les 20% restant seront traités dans un délai de 3 mois, souligne le journal.

Au registre sportif, +Al Massae+ écrit qu’après une victoire difficile lors de la première rencontre en Coupe d’Afrique des nations face à la Namibie, le Maroc rencontre la Côte d’Ivoire ce vendredi au stade Assalam.

Le deuxième match des Lions de l’Atlas devrait être encore plus difficile en raison de la sensibilité de la rencontre et la rivalité entre ces deux puissances footballistiques du continent. Il s’agit en effet d’une rencontre avec un goût de revanche pour les Ivoiriens, défaits deux fois par le Maroc. Une première fois lors de la phase de poules de le CAN 2017 et puis une deuxième fois lors des éliminations de la Coupe du monde 2018, rappelle le quotidien.

Les protégés d’Hervé Renard doivent faire face à une deuxième contrainte, à savoir la faiblesse et l’absence d’efficacité dans la ligne d’attaque. D’ailleurs les Lions de l’Atlas ont enchaîné trois matchs successifs sans inscrire le moindre but. C’était depuis le dernier match du Maroc en éliminatoires de la CAN 2019 contre le Malawi, en passant par le match face à l’Argentine à Tanger, pour arriver à la confrontation amicale face à la Gambie à Marrakech. Ce n’est que lors de la dernière rencontre préparatoire pour la CAN 2019 contre la Zambie que les Marocains ont réussi à marquer deux buts.

Toutefois les deux buts n’ont servi à rien, puisque les Lions de l’Atlas se sont inclinés par 3-2. Le quotidien arabophone explique également que le facteur chaleur est la troisième contrainte qui pourrait poser un problème aux joueurs. En effet, les joueurs en avaient souffert lors du match contre la Namibie et les choses risquent d’empirer car les prévisions météo annoncent une chaleur avoisinant les 41 degrés pour les deux prochains jours au Caire.




Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut