› Société

Gabon : signature d’un accord entre L’ANPN et Olam Palm pour lutter contre le conflit homme-éléphant

éléphant
L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) et Olam Palm Gabon (OPG) ont conclu le Lundi 27 Juin dernier un accord d’une valeur de 160 millions de FCFA pour étudier le phénomène du conflit homme-éléphant à l’origine de la destruction massive des plantations et de la famine dans les zones rurales.

 

 

L’accord a été signé au siège de l’ANPN, du Président du Comité de Gestion de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux, Auguste Roger BIBAYE ITANDAS, du Secrétaire Exécutif de l’ANPN Christian TCHEMAMBELA et des Vice-présidents du Groupe Olam Gabriel NTOUGOU et Quentin MEUNIER.

L’enveloppe de 160 millions de FCFA permettra de réaliser une étude scientifique combinant plusieurs techniques (génétique, colliers GPS et pièges photographiques) pendant trois (3) ans. Elle permettra de mieux connaître l’écologie des éléphants de forêt vivant à l’interface entre forêts et zones agricoles.

A partir des résultats de ces recherches les deux signataire prendront des mesures concrètes pour mieux gérer les conflits Homme-éléphant.

Selon des études récentes de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux et ses partenaires, on estime à 95 000 le nombre d’éléphants de forêt au Gabon.

Ces animaux protégés jouent un rôle clé dans le maintien des écosystèmes forestiers naturels, mais peuvent aussi causer des dommages considérables lorsqu’ils dévastent les cultures villageoises et industrielles.

Les plantations agro-industrielles ne sont pas non plus épargnées. Le modèle de développement mis en place par Olam Palm Gabon a permis la mise en conservation de plus de 60% des terres allouées par le Gouvernement, soit près de 130 000 hectares de forêts et savanes.

Dans ces très nombreuses zones protégées, formant de larges corridors écologiques au sein des concessions, les éléphants sont présents et peuvent aussi endommager les cultures industrielles.

Afin de mieux comprendre l’écologie et les comportements des éléphants de forêts du Gabon, et de pouvoir trouver de nouvelles solutions à une cohabitation pacifique, Olam Palm Gabon et l’Agence Nationale des Parcs Nationaux signent un partenariat à hauteur de cent soixante (160) millions de francs CFA.

Il s’agira, dans les régions de la Ngounié et du Moyen-Ogooué où Olam Palm Gabon opère, de recenser les pachydermes à l’aide d’échantillons d’ADN et de les suivre à l’aide de colliers GPS et de pièges photographiques. Les échantillons d’ADN, qui seront analysés dans le laboratoire de génétique de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux, permettront d’identifier le profil des éléphants visitant les cultures. Les chercheurs et techniciens analyseront les déplacements de ces éléphants afin d’anticiper leurs comportements, et dès lors optimiser les mesures de préventions des conflits.

Dans un souhait mutuel de combiner développement et conservation, Olam Palm Gabon et l’Agence Nationale des Parcs Nationaux s’allient à nouveau via ce grand programme novateur, dont les résultats enrichiront nos connaissances et alimenteront la palette de solutions pour faire plus facilement face aux dégâts des cultures par les éléphants, aussi bien en milieu industriel que rural.

Source: Gabon Actu


Commentaire

Bon plan
Publié le 22.04.2022

À la découverte des chutes de Kongou

Situées sur la rivière Ivindo en aval de la ville de Makokou, les chutes de Kongou s’étendent sur près d’un kilomètre de long et comportent…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut