› Politique

Gabon : suppression du CGC

Une vue du nouveau siège du Conseil gabonais des chargeurs.

Une décision qui a été prise mardi 26 février à Libreville, au cours du conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Le Conseil gabonais des chargeurs (CGC), une entreprise étatique de régulation du commerce extérieur du pays, et trois autres agences ont été supprimées.

 « Suppression du Conseil Gabonais des Chargeurs (CGC) et transfert du patrimoine, des missions et attributions à l’Office des Ports et Rades du Gabon », a indiqué le communiqué final du conseil des ministres.

Il a aussi été décidé lors de cette rencontre que tous les agents permanents de l’État concernés par ces suppressions sont remis à la disposition de leurs administrations d’origine. La gestion de tous les agents régis par le Code du travail se fera conformément aux lois et règlements en vigueur, précise-t-on.

Autres décisions, la dissolution du Bureau de Coordination du Plan Stratégique Gabon Emergent (BCPSGE), du Fonds National d’Aide Sociale (FNAS) et du Comité de Privatisation. Il ne faut pas oublier que certains directeurs généraux des agences dissoutes ont été réaffectés dans des postes moins importants, d’autres non.



Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut