International › APA

Le Ghana veut lutter contre la dépréciation de sa monnaie

L’objectif recherché est de renforcer les ventes aux enchères de devises de la banque centrale.Le Comité de politique monétaire (MPC) de la Banque du Ghana (BoG) a augmenté le taux directeur de 300 points de base à 22% afin d’endiguer la hausse du taux d’inflation et de contrôler la dépréciation de la monnaie locale, le cedi.

La BoG a également augmenté les réserves primaires obligatoires des banques de 12 à 15% dans le but d’éponger les liquidités dans l’économie.
Selon les rapports des médias locaux vendredi, les décisions politiques font partie des résolutions prises lors de la réunion d’urgence du Comité de politique monétaire tenue le 17 août dernier à Accra.

La réunion a également annoncé des plans de la banque centrale pour acheter tous les gains en devises étrangères provenant du rapatriement volontaire des recettes d’exportation des sociétés minières, pétrolières et gazières afin de soutenir la liquidité des devises étrangères dans le pays.

Pour rappel, le Ghana s’est beaucoup battu pour remettre son économie sur la voie d’une croissance positive après les effets de la Covid-19, en demandant au Fonds monétaire international (FMI) des fonds de sauvetage, et en s’efforçant de contrôler un taux d’inflation croissant de 31,7%, un faible taux de change du cedi et une dette élevée.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 22.04.2022

À la découverte des chutes de Kongou

Situées sur la rivière Ivindo en aval de la ville de Makokou, les chutes de Kongou s’étendent sur près d’un kilomètre de long et comportent…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut