International › APA

Mali : la tension diplomatique monte entre Bamako et l’Onu

Les relations entre Bamako et l’Organisation des Nations unies (Onu) sont devenues tendues après l’expulsion du porte-parole de la Minusma François Olivier Salgado.Le secrétaire général adjoint de l’Onu pour les opérations de paix, le Français Jean-Pierre Lacroix, est attendu à Bamako du 24 au 28 juillet au Mali,

L’Organisation onusienne a jugé nécessaire de dépêcher son chargé de maintien de la paix dans un contexte de tensions avec Bamako pour aplanir les divergences.

Au cours de cette visite de quatre jours, Jean-Pierre Lacroix s’entretiendra avec la pouvoir militaire en place sur la prolongation d’un an du mandat de la Minusma, la force militaire de l’Onu déployée au Mali depuis 2013.

D’autres sujets seront sur la table, car cette visite du haut responsable de l’Onu, intervient dans un contexte de malentendus entre les autorités de la transition et la Minusma.

 En effet, le Mali a ordonné le 21 juillet, l’expulsion du porte-parole de la Minusma François Olivier Salgado, pour avoir posté sur le réseau social Twitter des « informations inacceptables » au lendemain de l’arrestation de 49 soldats ivoiriens à Bamako le 10 juillet.

Le 14 juillet dernier, les militaires ont annoncé la suspension de toutes les rotations militaires et policières de la Minusma. Le pouvoir malien avait jugé nécessaire de tenir une « réunion » entre les deux parties pour « faciliter la coordination et la réglementation » de ces rotations.

Un imbroglio qui avait poussé L’Egypte qui compte 1.035 soldats à la Minusma à suspendre sa participation début août. 

Le pouvoir de Bamako a désormais mis des gardes fous  qui réduisent fortement la liberté d’action de la Minusma. Dorénavant, la force onusienne devra obtenir le feu vert de Bamako pour enquêter sur d’éventuelles violations des droits humains au Mali.

Une nouvelle donne qui est « incompatible » avec le mandat de la Minusma, qui s’accompagne d’une liberté de mouvement, selon l’Onu.

Un épisode de plus dans les accrocs diplomatiques entre Bamako et les différents protagonistes dans cette lutte contre le Jihadisme dans le Sahel. 


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 22.04.2022

À la découverte des chutes de Kongou

Situées sur la rivière Ivindo en aval de la ville de Makokou, les chutes de Kongou s’étendent sur près d’un kilomètre de long et comportent…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut