Politique › Judiciaire

Procès coup d’État manqué : « Si c’était à refaire, je le referais pour sauver la nation » (Kelly. Ondo)

Lieutenant Kelly Ondo Obiang
Le lieutenant Kelly Ondo Obiang a lors de la 4ème journée de son procès, a martelé qu’il ne regrette pas son opération du 7 janvier 2019 désigné par tous comme un coup d’Etat militaire.

Imperturbable, le lieutenant a devant les juges affirme être lui-même une initiateur personnel de cette opération  dont le but était de neutraliser Frédéric Bongo qui préparait un coup d’État suite à la situation sanitaire préoccupante de son frère Ali Bongo Ondimba victime d’un Accident vasculaire cérébral (AVC) le 24 octobre 2018.

« Non, je ne le regrette pas. J’ai fait mon devoir de soldat. Mon action a sauvé la nation », a-t-il répondu à l’avocat de l’État, Me Homa Moussavou qui lui a demandé si avec le recul il regrette ce qui s’est passé.

« Si c’était à refaire, je le referai pour l’intérêt de la nation », a encore répondu cette fois-ci à une question du président du tribunal qui lui demandait s’il pouvait agir de la même façon si c’était à refaire.« J’ai pris mes responsabilité », a-t-il insisté.

L’affaire est prise en délibérée, la prochaine audience est prévue ce mercredi. Il est prévu les plaidoiries au fonds et les réquisitions du procureur.


Commentaire

L’Info en continu
  • Gabon
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 14.08.2020

Gabon : le parc de Lekoni

Itinéraire dans le sud-est du Gabon, dans la province du Haut-Ogooué à la frontière de la république du Congo. Venez découvrir ses plateaux à perte…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut