› Société

Xénophobie en Afrique du Sud: Le gouvernement gabonais ne prévoit pas de rapatriement de ses compatriotes

Malgré les violences signalées en Afrique du Sud depuis le 01er septembre 2019, le Gabon ne prévoit pas de rapatriement de ses compatriotes car aucunes victimes gabonaises n’a encore été enregistrées.

Une rumeur circule sur les réseaux sociaux, indiquant qu’un gabonais a été tué en Afrique du Sud à cause des violences qui s’y déroulent en ce moment. Le ministère des Affaires étrangères a démenti cette rumeur, en affirmant qu’«aucun Gabonais à ce jour n’a été victime de quelque violence que ce soit en rapport avec la situation». Néanmoins, le ministère appelle les Gabonais résidant en Afrique du Sud à «une extrême prudence et à ne pas se rendre dans les quartiers identifiés comme névralgiques».

Une rencontre a d’ailleurs eu lieu ce 08 septembre entre le ministre gabonais des Affaires étrangères et l’ambassadeur de l’Afrique du Sud au Gabon. Alain-Claude Bilie-By-Nze a principalement exprimé à Queen Anne Zondo «l’inquiétude des autorités gabonaises» par rapport à la situation des Gabonais en Afrique du Sud. L’ambassadeur a tenu a rassurer le ministre sur le fait que la situation est bien plus contrôlée que ce que les réseaux sociaux laissent paraître.




Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut