Politique › Judiciaire

Exploitation d’enfants : les parents qui envoient les enfants mendiés sont punis à 5 ans d’emprisonnement ferme (Nouveau code pénal)

Les enfants mendient

Le nouveau code pénal gabonais portant sur la modification de la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 se révèle très coercitif à l’encontre des parents peu scrupuleux qui exploitent leurs enfants à des fins de mendicité.

Selon l’alinéa 2 de l’article 197 de ce nouveau code pénal, « toute personne qui exploite la mendicité d’un enfant mineur, ou qui emploie des enfants mineurs pour la mendicité, est punie d’un emprisonnement de cinq ans au plus et d’une amende de 5.000.000 de francs au plus, ou de l’une de ces deux peines seulement ».

Toute personne valide qui s’illustre également dans le vagabondage et la mendicité notoire est « passible à ce titre d’un emprisonnement de six mois au plus ou de la peine alternative de travail d’intérêt général prévue à l’article 23 du présent Code ».

L’applicabilité stricte de cette nouvelle loi devait assainir le phénomène d’exploitation des enfants provenant principalement de l’Afrique de l’ouest. Des enfants considérés comme des esclaves de temps moderne. Dans les marchés et différentes rues de Libreville, la présence des jeunes filles de 6 ans et 8 ans vendant à la sauvette est perceptible. Ces adolescentes exercent pour le compte des adultes.


Commentaire

L’Info en continu
  • Gabon
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 14.08.2020

Gabon : le parc de Lekoni

Itinéraire dans le sud-est du Gabon, dans la province du Haut-Ogooué à la frontière de la république du Congo. Venez découvrir ses plateaux à perte…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut