Société › Société

Gabon : les jeunes préfèrent les bureaux aux métiers manuels

Le Gabon pourrait donc avoir recours à la main-d’œuvre étrangère pendant longtemps encore.

 Selon les chiffres rendus publics par le ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, trop peu de jeunes gabonais optent pour une formation professionnelle, laissant ainsi planer un sérieux doute sur la capacité du pays à satisfaire les exigences du marché de l’emploi.

Les ambitions d’Ali Bongo liées à l’insertion professionnelle des jeunes gabonais sont-elles vouées à l’échec ? Le Gabon serait-il condamné à dépendre indéfiniment des travailleurs expatriés ?

Si le président de la République, lors de son discours à la nation, le dimanche 16 août dernier, a regretté que certains emplois et opportunités «échappent» à ses jeunes compatriotes et que, «faute d’alternatives nationales, les entreprises ont recours à de la main-d’œuvre étrangère», les chiffres liés à la participation des élèves à l’examen du baccalauréat ces dernières années laissent planer un sérieux doute sur la capacité du pays à satisfaire les exigences du marché de l’emploi.


Commentaire

L’Info en continu
  • Gabon
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 14.08.2020

Gabon : le parc de Lekoni

Itinéraire dans le sud-est du Gabon, dans la province du Haut-Ogooué à la frontière de la république du Congo. Venez découvrir ses plateaux à perte…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut