Société › Société

La CDC chasse les squatters de son site de Mindoubé

Après l’ultimatum du mois de mars adressé aux squatters de ses parcelles de terrain à Mindoubé, à Libreville, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) est passée à l’acte, en démolissant les bâtisses ce lotissement acquis en 2013.

Après 6 ans d’occupation illégale et plusieurs batailles juridiques  la Caisse des dépôts et de Consignations (CDC) a procédé  à l’expulsion des squatters de son site de Mindoubé dans le 5ème arrondissement de Libreville, pour dit-on  construire 320 logements.

Propriétaire d’une parcelle de terrain d’une superficie de 142 941 mètres carrés au quartier Mindoubé, «objet du titre foncier n°21081 de la parcelle n°20 section AP du plan cadastral de Libreville», ce lotissement a été acquis en 2013 pour un montant de 3,3 milliards de francs CFA. Cette acquisition était destinée à construction des logements sociaux pour appuyer la politique gouvernementale en matière de logement. Laissé en friche depuis 2013, le site a été occupé au fil des années par des squatters.

Après avoir largement dépassé les délais et au vu de l’échec des négociations de conciliation entamées par la CDC durant 6 ans, l’institution a dû se résoudre à solliciter l’intervention des forces de l’ordre accompagnées d’un huissier de justice pour faire respecter le rendu de la Cour d’appel et lancer enfin les travaux de ce nouveau chantier.

Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut