Politique › Judiciaire

L’avocate française d’Ali Bongo n’exercera plus au Gabon

Claude Dumont-Beghi, avocate française qui représente les intérêts d’Ali Bongo Ondimba relatifs à l’héritage de son père, avait été convoquée par la Conseil de l’ordre, avant qu’un tribunal ne tranche.

Les mauvaises nouvelles se multiplient au sein de la sphère  présidentielle. Aux dernières nouvelles, Me Claude Dumont-Beghi, qui représente les intérêts du président gabonais dans le dossier relatif à l’héritage de son père, ne peut plus pour le moment exercer la profession d’avocat au Gabon.
Claude Dumont-Beghi, aurait été  suspendue à titre conservatoire du barreau du Gabon le 28 février dernier. Une décision prise contre l’avocate qui est soupçonnée d’avoir créée une entreprise commerciale en violation des règles qui régissent l’exercice de la profession d’avocat.

Convoquée à deux reprises par le Conseil de l’ordre, elle n’a pas daigné se présenter. Le bâtonnier a dès lors saisi le président du tribunal compétent qui a tranché. Elle ne devra plus exercer la profession d’avocate au sein du pays jusqu’à nouvel ordre

 



Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut