Politique › Judiciaire

Libreville : le patron de Galop club a été déguerpi manu militari pour occupation illégale

Galop club
L’homme d’affaire Mazen Reslan, patron du Galop club a été  déguerpi manu militari par des agents des forces de l’ordre pour occupation illégale de ce complexe de loisirs dont la propriété est très querellée.

Mazen Reslan a dans un entretien accordé à la presse,  soutien qu’il n’est pas un opérateur économique véreux mais un homme d’affaires honnête qui détient un titre foncier sur ce terrain.

« J’ai des documents que je présenterai à qui de droit », a clamé l’homme d’affaires avant d’ajouter « j’ai acquis un titre foncier suite à un appel d’offre ».

Mazen Reslan dit être victime d’une cabale dont le but de nuire à ses investissements et surtout de lui déposséder ses biens. Ce lundi, l’opérateur économique aurait été convoqué au B2, le service de la contre ingérence militaire pour semble-t-il détention des faux documents sur cette propriété.

Selon plusieurs sources, le terrain objet du litige appartiendrait à l’Etat gabonais, notamment le ministère de la Jeunesse et des sports. Ce ministère aurait dans le passé conclu des accords de gestion de la partie querellée.

 


Commentaire

L’Info en continu
  • Gabon
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 14.08.2020

Gabon : le parc de Lekoni

Itinéraire dans le sud-est du Gabon, dans la province du Haut-Ogooué à la frontière de la république du Congo. Venez découvrir ses plateaux à perte…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut