International › APA

Sénégal : Lamine Diack tire sa révérence

L’ancien président de l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF, sigle en anglais) devenue World Athletics est décédé la nuit dernière, à Dakar, à l’âge de 88 ans.Vendredi noir. L’annonce, ce matin, de la disparition de Lamine Diack a créé une onde de choc au Sénégal. Le défunt est rentré au bercail le 10 mai dernier après plus de cinq ans d’absence à cause d’une interdiction de sortie du territoire français.

Lamine Diack a été condamné, le 16 septembre 2020, à quatre ans de prison dont deux ferme par le Tribunal correctionnel de Paris. Il était reconnu « coupable de corruption active et passive (mais aussi) d’abus de confiance » dans un vaste réseau de corruption ayant dissimulé des cas de dopage d’athlètes russes.

L’enfant de Rebeuss, populeux quartier du centre-ville de Dakar, qui a fait appel de cette condamnation en première instance, restait sous le coup d’une seconde procédure. Lamine Diack devait répondre aux soupçons d’achat de votes dans l’attribution des Jeux Olympiques de Rio 2016 (Brésil) et de Tokyo 2020 (Japon), mais aussi des Mondiaux d’athlétisme de Pékin 2015 (Chine), Londres 2017 (Angleterre) et Doha 2019 (Qatar).

Le Jaraaf a salué la mémoire de son membre fondateur qui « laissera un grand vide dans (les cœurs) et demeurera à jamais dans la légende » du club. Si le champion de France de saut en longueur en 1958 a pu s’éteindre auprès de sa famille biologique, c’est principalement grâce au sacrifice du club omnisport de Dakar présidé par Cheikh Seck, gardien de but de l’équipe nationale de foot du Sénégal dans les années 80.

En effet, le Jaraaf a vendu une partie de son patrimoine foncier pour payer la caution libératoire de 500.000 euros (environ 328 millions F CFA) fixée par la justice française. Sur Twitter, Macky Sall affirme que « le Sénégal perd un de ses plus illustres fils ». Car pour le chef de l’Etat, le disparu était « un homme d’une grande dimension ». Au-delà du sport, Lamine Diack a mené une carrière politique qui lui a permis d’être maire de la capitale, député et ministre des Sports.


Commentaire

L’Info en continu
  • Gabon
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 22.04.2022

À la découverte des chutes de Kongou

Situées sur la rivière Ivindo en aval de la ville de Makokou, les chutes de Kongou s’étendent sur près d’un kilomètre de long et comportent…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut