International › APA

Adama Barrow à Malabo : un voyage plus complexe qu’il n’y paraît ?

Au-delà du double sommet de l’Union Africaine (UA) dans la capitale équato-guinéenne, le président gambien a certainement dû évoquer le sort de Yahya Jammeh qui doit répondre devant la justice de son pays.Défait dans les urnes en 2016, après deux décennies de règne sans partage, Yahya Jammeh a trouvé refuge en Guinée équatoriale avec la bénédiction de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo au pouvoir depuis 1979.

Il y a moins d’une semaine, le gouvernement gambien s’est dit favorable à l’ouverture d’un procès de 70 personnes dont l’ancien chef de l’Etat Yahya Jammeh conformément aux recommandations de la Commission vérité, réconciliation et réparations.

À Malabo, Adama Barrow a participé aux sommets de l’Union Africaine (UA) consacrés aux crises humanitaires et aux changements anticonstitutionnels de gouvernements sur le continent. Selon certains observateurs des relations entre les deux Etats, l’histoire ne s’arrête pas là. Car Yahya Jammeh a des comptes à rendre.

Le séjour de l’actuel homme fort de Banjul dans un pays accueillant son prédécesseur est donc perçu comme la première étape d’un processus de rétablissement des liens entre la Gambie et la Guinée équatoriale. Un préalable à une éventuelle extradition de l’ex-dictateur.

En effet, plusieurs accords bilatéraux ont été signés par les deux gouvernements en marge des activités de l’organisation panafricaine et en présence d’Adama Barrow et de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

Une preuve que l’axe Banjul – Malabo se reconstitue, le président équato-guinéen a engagé son gouvernement à acheter à la Gambie de l’arachide, sa principale culture de rente lors des prochaines campagnes de commercialisation.

Dans ce contexte, les spéculations vont bon train. L’une d’elles consiste à dire que Yahya Jammeh, installé à Mongomo, le village natal du président équato-guinéen à la frontière du Gabon, aurait vu Adama Barrow.

Ce n’est pas la première fois que la rumeur d’un tête-à-tête entre Jammeh et Barrow se propage. En septembre 2017, Demba Ali Jawo, le ministre de l’Information de l’époque, a confirmé la tenue d’une rencontre entre Barrow et Obiang à l’occasion de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York (Etats-Unis), sans écarter l’idée selon laquelle Jammeh en était le sujet principal.

« Nous savons que la Guinée équatoriale a un invité gambien. La discussion a peut-être porté sur lui, mais je ne peux pas le confirmer car il s’agissait d’une réunion à huis clos », avait confié M. Jawo aux journalistes.

Mais le fait qu’elle se soit tenue quelques jours seulement après la publication, par le gouvernement gambien, d’un livre blanc dans lequel la Commission vérité, réconciliation et réparations demande l’engagement de poursuites contre Yahya Jammeh et toutes les autres personnes impliquées dans des actes de torture et des crimes suscite moult interrogations dans l’opinion publique. 

Pour nombre de Gambiens, Adama Barrow devrait prendre ses distances avec son prédécesseur au moment où la justice transitionnelle s’est mise en branle.


Commentaire

Bon plan
Publié le 22.04.2022

À la découverte des chutes de Kongou

Situées sur la rivière Ivindo en aval de la ville de Makokou, les chutes de Kongou s’étendent sur près d’un kilomètre de long et comportent…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut