Politique › Judiciaire

Cour criminelle spéciale de Libreville : Justin Ndoundangoye connaitra son sort le 10 décembre prochain

Justin Ndoundangoye
Justin Ndoundangoye, ancien ministre gabonais des Transports, de l’équipement et des infrastructures, par ailleurs député du 2ème arrondissement de Franceville qui a perdu son immunité parlementaire pour se mettre à la disposition de la justice, connaitra son sort le 10 décembre prochain.

 

Emprisonné depuis le 9 janvier 2020 dans le cadre de l’opération scorpion,  l’honorable Justin Ndoundangoye a comparu le 26 novembre dernier devant la Cour criminelle spéciale  de Libreville pour des faits «  de prise illégale d’intérêt,  concussion et  complicité de concussion ».

Il sied de signaler que, le Ministère public a requis une peine de 5 ans de prison ferme et 10 millions de francs CFA d’amende  en l’encontre du prévenu  et de  son coaccusé Jean-Aimé Nziengui, ancien directeur technique de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF).

La justice reproche gabonaise à “Okulu la solution ” d’avoir perçu des rétro-commissions de la part  de Jean-Aimé Nziengui dans le cadre d’une « transaction floue ».

Jean-Aimé Nziengui,  propriétaire de l’entreprise Ingerail, aurait remis une enveloppe de 145 millions de FCFA  à Justin  Ndoundangoye en guise de remerciement pour l’avoir attribué le marché de réfection de la voie ferrée en 2019. Un acte de corruption ou de reconnaissance?


Commentaire

Bon plan
Publié le 22.04.2022

À la découverte des chutes de Kongou

Situées sur la rivière Ivindo en aval de la ville de Makokou, les chutes de Kongou s’étendent sur près d’un kilomètre de long et comportent…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut