› Economie

Gabon : la pénurie du sucre à l’origine de sa hausse dans les marchés

Pas d'image
Dans les marchés et super marchés des villes du Gabon, la rareté du sucre s’observe de plus en plus et entraine une augmentation des prix.

 

1500 Fcfa, c’est désormais le prix d’un kilogramme de sucre dans les marchés contre 925 Fcfa.  Selon une enquête du site Le Nouveau Gabon,  la société Sucrerie africaine (Sucaf Gabon), filiale gabonaise de Somdiaa, explique que, cette pénurie est causée par des problèmes logistiques. Notamment, des difficultés liées au transport ferroviaire ainsi qu’à l’enclavement des routes qui limitent l’évacuation des stocks de la compagnie dont les usines sont implantées à plus de 700 km des principales zones de vente.

«Les stocks montent au compte-goutte. Un ou deux conteneurs qui arrivent, cest vite absorbé. Il faut à peu près deux à trois semaines, parce que nous sommes en saison de pluies. Dès qu’on arrive en sèche saison, la route sera plus rapide pour approvisionner Libreville et toutes les provinces», explique le directeur commercial et marketing de la Société Sucrerie africaine (Sucaf Gabon), Donald Ollo Nguema, cité par Media241. Sucaf rassure tout de même quant au retour prochain du sucre dans les marchés.

Rappelons qu’au dernier trimestre 2022, l’indice de transformation de sucre a chuté de 63,2 % en glissement trimestriel selon les données du ministère de l’Économie. Cette contreperformance est la résultante d’une mauvaise campagne sucrière due aux conditions climatiques défavorables et au vieillissement des champs, apprend-on.

Source:  Le Nouveau Gabon


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 22.04.2022

À la découverte des chutes de Kongou

Situées sur la rivière Ivindo en aval de la ville de Makokou, les chutes de Kongou s’étendent sur près d’un kilomètre de long et comportent…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut