Politique › Partis politiques

Gabon : les acteurs politiques optent pour le respect de la Constitution

CND

Le président du Conseil national de la démocratie (CND), Me Séraphin Ndaot Rembogo a procédé mardi à la clôture des assises de la première session ordinaire de l’Institution qui ont permis d’esquisser des pistes de solution consensuelle tendant à améliorer le système démocratique national.

Avec pour ordre du jour les questions cruciales visant à revitaliser le Conseil national de la Démocratie, et a consolider la démocratie en gestation, la rentrée solennelle de l’Institution  s’est tenue dans un climat bon enfant. Au terme d’une semaine de débats animés et âpres,les acteurs politiques (majorité et opposition)   sont parvenus à faire une série d’avis et de recommandations visant à améliorer le système démocratique par nature perfectible.

Heinz Essonghe, président du Bloc des patriotes unis (BPU), parti de l’opposition s’est réjoui du déroulement des travaux qui ont été l’occasion de mettre l’équilibre sur plusieurs questions primordiales qui  font débat sur la place publique, telle que celle relative au mandat des sénateurs.

« Nous avons travaillé du 25 février au 3 mars, donc nous avons pris une semaine pour discuter de plusieurs questions inhérente à la vie politique de notre pays. Et des questions phares comme le mandat du Sénat. Une des résolutions fortes qui va être prise, c’est de demander au gouvernement de respecter la loi. La constitution est claire là-dessus, ils doivent se référer à la norme constitutionnelle afin que les choses se passent dans les normes », a confié M. Essonghe

Le président Séraphin Ndaot a pour sa part, félicité ses collègues pour leur volonté de parvenir à un climat apaisé au sein de l’Institution partant de la vie politique du pays.

« Qu’il s’agisse de la mise en œuvre des recommandations et avis, de la valorisation des outils et moyens qui améliorent le fonctionnement du Conseil national de la Démocratie, vos réflexions se sont résolument et constamment orientées vers la satisfaction des besoins et des attentes de la classe politique et contribueront efficacement à la lutte contre les crises multiformes récurrentes que connait notre pays », a déclaré Me Ndaot Rembogo.

La synthèse des recommandations de cette session ordinaire sera notifiée sous forme d’avis aux pouvoirs publics conformément à la loi.

Source: gabonactu




Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut