› Politique

L’ex-vice-président Pierre-Claver Maganga Moussavou réclame 950 millions à un journaliste

L’ancien Vice-président accuse le journaliste Stive Roméo Makanga d’avoir écrit un article dans lequel il l’accuse d’être le cerveau du Kevazingogate.

Notre confrère Stive Roméo Makanga va encore passer de sales moment.  Pour avoir publié un article jugé mensonger contre l’ancien homme fort de la Vice-présidence de la République, il va être poursuivi en justice pour avoir diffamé.

Le plaignant, Pierre-Claver Maganga Moussavou, réclame des dommages et intérêts records : 950 millions de francs CFA Le journaliste est sommé de se présenter au tribunal correctionnel de Libreville le 26 juin prochain. Faute de quoi, « un jugement par défaut ou réputé contradictoire sera rendu contre lui sur la base des seules prétentions de son adversaire ».

Viré de son poste qu’il occupait depuis août 2017, Maganga Moussavou avait dénoncé un complot politique au sommet duquel se trouverait selon lui Brice Fargeon. Par ce procès, il entend ainsi laver son honneur bafoué par cette éviction brutale et son rapprochement avec les malversations supposées du scandale du Kevazingogate qui a éclaté avec la disparition de 353 containers placés sous main de justice au port à bois d’Owendo.

 

 




Commentaire

À LA UNE
Sondage

Le retour du president Ali Bongo vous satisfait-il ?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut