Société › Société

Marseille 2- Litige foncier : E. Mambenda appelle les 48 familles qui squattent à se faire enregistrer pour obtenir des parcelles

Etienne Mambenda

Etienne Mambenda, représentant du Groupe Kabi, entreprise des BTP, a dans une conférence de presse tenue ce jeudi à Libreville, appelé les 48 familles qui squattent depuis des années sa propriété foncière située au quartier Marseille 2, à se faire urgemment enregistrer pour obtenir gratuitement des parcelles et enfin à ce litige foncier.

« Nous invitons ces squatters de venir se faire enregistrer ici avec une copie de la convocation de l’expertise judiciaire qui leur avait a été donnée le 10 juillet 2019 enfin de remplir les formalités d’intégration », a lancé M. Mambenda, indiquant par la suite que ce geste humaniste constitue une volonté du Président Directeur général du Groupe Kabi.

Sont concernés par cette mesure, uniquement les 48 familles Gabonaises préalablement recensées. Pas des expatriées. Elles bénéficieront chacune d’un morcellement de parcelle de 400 m . Parmi les 48 familles gabonaises, il y a 23 familles qui vivent sur les lieux. Celles-ci seront intégrées en redéfinissant les lots et les numéros de parcelles. Il en est de même pour celles qui ont déjà bâti des sous-bassement, ou des barrières.

Pour le patron du Groupe Kabi qui revendique l’exclusivité du titre foncier à Marseille 2 selon le « Plan de Bornage RI N°11337 du 22/03/2013 » de l’Agence nationale de l’urbanisme des travaux topographiques et du cadastres (ANUTTC), a précisé qu’aucune personne ne sera déguerpie.

 


Commentaire

L’Info en continu
  • Gabon
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 14.08.2020

Gabon : le parc de Lekoni

Itinéraire dans le sud-est du Gabon, dans la province du Haut-Ogooué à la frontière de la république du Congo. Venez découvrir ses plateaux à perte…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Gabon et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut